La téléassistance et ses évolutions

Évolution de la téléassistance

Aujourd’hui la question du bien vieillir et du maintien à domicile sont des enjeux majeurs face au vieillissement de la population.
Si vous vous intéressez à la mobilité et à l’autonomie des personnes âgées, vous avez surement déjà entendu parler de la téléassistance, service d’aide en cas de problèmes à domicile, 24h/24 et 7j/7. C’est un dispositif matériel qu’il faut installer chez soi et qui permet d’appeler les secours et donc, de fil en aiguille, rassurer vos proches.

Cependant, la téléassistance n’assure pas une autonomie totale aux personnes qui l’utilisent puisque la technologie se limite à un cadre restreint, le domicile. On peut dès lors se demander s’il s’agit vraiment d’un outil d’accessibilité ou plutôt de maintien (forcé ?) à domicile et s’il existe d’autres outils allant au delà de cette limite (hormis le bracelet électronique !).

Comment fonctionne la téléassistance?

Le premier constat qui m’a sauté aux yeux lorsque je me suis intéressé à la téléassistance, c’est le fait que ce service concerne majoritairement les personnes âgées, d’une part parce que ce service est clairement expliqué et détaillé sur le site du gouvernement spécialisé seniors (www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr) et d’autre part parce que d’un point de vue fonctionnel, la prévention et l’accompagnement en cas de chutes s’adresse principalement à cette catégorie de la population.

Ou presque… on verra ça plus tard !

Nous nous retrouvons donc avec un système permettant de signaler un malaise ou une chute depuis chez soi. Ce système se fonde sur l’installation d’un boitier muni d’un micro haut-parleur dans une pièce stratégique de votre domicile (le salon la majeure partie du temps), mais aussi sur l’équipement d’un médaillon ou d’un bracelet qui doit être porté en permanence. Si vous chutez et n’arrivez pas à vous relever, vous devez alors appuyer sur le médaillon.

Une fois que vous avez appuyé sur le médaillon/bracelet, vous rentrez en contact avec un professionnel pour échanger avec lui sur ce qu’il vient de se passer. Le micro haut-parleur permet de dialoguer à distance, logique puisque vous êtes étendu au sol sans possibilité de mouvement. Votre contact, de préférence bienveillant et à l’écoute, a accès à votre fiche et peut le cas échéant contacter la personne dont vous avez besoin en fonction de votre situation (des voisins au secours s’il y a lieu).

Bracelet Téléassistance

Si vous ne répondez pas suite à l’enclenchement de votre médaillon/bracelet, les secours sont immédiatement appelés pour intervention.

Nous voilà donc en face d’un service utile mais qui comporte énormément de biais. Que se passe t-il si vous faites un malaise et que vous êtes dans l’incapacité d’appuyer sur votre médaillon ou sur votre bracelet ? Que se passe t-il si vous êtes dans une pièce trop éloignée du boitier micro haut-parleur ?

Notons d’autre part que la technologie utilisée est celle de la radio transmission dont la portée n’excède pas la clôture de votre jardin. Dès lors, de quelle assistance bénéficiez-vous si vous sortez de chez vous ?

Autant de questions auxquelles les principaux acteurs de la téléassistance ne semblent pas prêts à répondre…

L’environnement de la téléassistance

Les acteurs

Autant le dire tout de suite, la téléassistance est un monde régi par les acteurs historiques du maintien à domicile, les assurances et les mutuelles. En l’occurrence des acteurs confortablement installés dans leurs tours d’ivoires qui n’ont pas forcément envie de faire bouger les choses (de mon point de vue).

Ah bon, et alors ?

Dans un sens, on constate que le système fonctionne, la téléassistance aide aujourd’hui énormément de personnes chez elles, les rassurent et rassure leurs proches. Mais pourquoi s’arrêter à l’enceinte de la maison ? Pourquoi ne pas offrir ce service au delà ? Les évolutions technologiques ne sont-elles pas là pour faire avancer les choses, faire évoluer les outils qui nous entourent pour toujours plus les démocratiser.

La technologie utilisée pour la téléassistance est tout simplement le protocole radio, soit des ondes courtes qui restent chez vous (faute de radio émetteur). Du coup, question mobilité, on a pas grand chose à se mettre sous la dent…

Combien ça coûte ?

Parlons maintenant du coût. Il est, comme à peu prêt tous les produits que nous consommons aujourd’hui, très variable. Les téléalarmes sont accessibles entre 20 et 30€ par mois hors frais de gestion et frais d’équipements (boitier, médaillon, bracelet).

Reconnu par l’État comme Service À la Personne, c’est à dire certifié comme service destiné à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne, une réduction d’impôt de 50% du montant de la téléassistance est applicable sur votre déclaration annuelle. On peut donc s’équiper sans que le coût soit exorbitant.

Abordable, certes, mais cet aspect du maintien à domicile a un double sens. Il vous permet de vivre en toute tranquillité chez vous, mais qu’en est-il de l’extérieur ? Êtes-vous vraiment autonome si vous ne pouvez pas sortir de chez vous ? Êtes vous vraiment en sécurité si vous chutez et que vous êtes dans l’incapacité d’appuyer sur un bouton d’appel ? Doit-on obligatoirement cloisonner la notion d’assistance aux personnes âgées et/ou handicapées ?

Il existe des alternatives technologiques à la téléassistance peu coûteuses qui permettent d’être autonome, libre de se mouvoir et sans nécessité d’action particulière lorsqu’un accident survient.

Vigéo, l’assurance d’être secouru

Vigéo est une application d’aide à la sécurité développée par Géonomie, start-up orléanaise axée accessibilité.

Au delà de la téléassistance

L’application répond à la fois aux problématiques de l’autonomie d’accès à la société pour tous, du maintien du lien social pour chacun et du déplacement sécurisé.

Nous sommes en présence d’un concept totalement inédit. Pour 22€80 par mois, vous recevez un smartphone et un bracelet connecté. Grâce au smartphone, vous restez géolocalisé, donc en cas d’accident, les secours peuvent vous retrouver n’importe où. Grâce à l’algorithme de l’application, l’appareil fait aussi et surtout office de détecteur de chute. Si vous faites un malaise ou une chute, où que vous soyez, l’application prévient automatiquement une plateforme qui vous contacte immédiatement. Si vous êtes dans l’incapacité de répondre, les secours sont alertés dans les 3 minutes. Idem si vous répondez et que vous avez besoin d’eux. Vous êtes donc mobile et toujours en sécurité.

Vigéo s’adresse à tout le monde. Que vous soyez sportif (occasionnel ou de haut niveau), travailleur isolé, cycliste ou encore motard. Soit l’application détecte automatiquement votre chute, soit vous entrez en contact avec la plateforme en appuyant sur le bracelet. Tout a été pensé.

Nous sommes donc en présence d’un champ d’application inédit lié à une technologie au service de la majorité.

Motarde senior Vigéo

Service à la personne?

Bien que la solution de Géonomie rentre totalement dans le cadre d’un Service à la Personne, la réduction d’impôt n’est pas encore applicable pour Vigéo parce que la start-up développe aussi sa propre technologie. L’État ne certifie une société que si elle exerce exclusivement une activité de service à la personne. Mais la start-up n’en démord pas et compte bien se faire certifier SAP et est rentrée, à cet effet, en contact avec le gouvernement côté numérique pour faire bouger les choses.

L’innovation est en marche et les enjeux de mobilité nous concernent tous. C’est à nous de prendre les choses en main pour réfléchir, bousculer et transformer nos institutions pour que l’accessibilité soit le leitmotiv de chacun.

Mais ce ne sont que mes impressions sur la téléassistance. Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire