Les enjeux de la géolocalisation pour les entreprises

Les enjeux de la géolocalisation pour les entreprises

18 décembre 2018 0 Par Raphaël Cazaméa

Aujourd’hui les enjeux de la géolocalisation sont multiples et complexes, aussi bien pour les entreprises que pour les individus. Il faut dire qu’on leur a bien facilité la tâche : 80% des français possèdent un smartphone et, par extension, une puce permettant sa localisation dans l’espace. Évidemment, dans un contexte où la GRPD a pointé le bout de son nez et tente de faire respecter la vie personnelle des internautes, une entreprise ne peut pas utiliser la position des individus comme elle le souhaite. Néanmoins, dans le rythme soutenu de notre vie, nous validons bien vite les Terms And Conditions de nous joujous portables et ouvrons donc la boîte de nos données personnelles à cette bougresse de Pandore !

Géolocalisation, késako ?

La géolocalisation est le procédé consistant à positionner une personne ou un objet sur une carte (ou un plan) en fonction de ses coordonnées géographiques, à savoir sa longitude, latitude et altitude.

Bien qu’il existe différentes techniques pour géolocaliser, le procédé va dépendre de l’emplacement de l’individu ou de l’objet ciblé : soit en intérieur, soit en extérieur.

GPS

Pour géolocaliser en extérieur, il suffira d’avoir recours au GPS. Un terminal équipé d’une puce GPS pourra facilement être localisé par satellite. Cette localisation dépend du signal émis par la puce. Si le signal est trop faible ou inexistant, pas d’emplacement : c’est le cas à l’intérieur des bâtiments.

En intérieur, la géolocalisation va se reposer sur d’autres techniques et supports aussi variés que pertinents en fonction de l’objectif recherché. Elle se divisera en deux catégories, avec et sans infrastructure.

L’indoor positioning avec infrastructure utilise les ondes radios pour localiser un appareil mobile. C’est le cas pour les bornes Wi-Fi, l’UWB (Ultra Wide Band) ou encore le BlueTooth Low Energy. Ces 3 supports nécessitent la pose de bornes ou de beacons à des endroits précis (et stratégiques) à l’intérieur de bâtiments.

Sans infrastructure, ce sont les technologies de Dead Reckoning (navigation à l’estime) ou de fingerprinting (mappage via champ magnétique terrestre) qui vont être utilisées.

Chaque technique présente ses avantages et ses inconvénients en fonction du but, marketing, économique ou humain recherché.

La géolocalisation stratégique pour les entreprises

Entrons dans le vif du sujet : l’application stratégique de la géolocalisation pour les petites, grandes et moyennes entreprises.
Bien pratique dans notre vie quotidienne, il s’avère que le smartphone représente une bien plus belle arme de géomarketing massif au profit des sociétés.

Pour les centres commerciaux

La géolocalisation présente de nombreux avantages pour le commerçant, de l’hyper à la petite boutique. Ainsi le géomarketing fait partie intégrante de nos courses : nous sommes identifiés à partir du moment où l’on franchit un mur invisible délimité par des bornes ou des beacons. C’est le géofencing. Cette identification permet aux commerces d’envoyer des messages précis aux consommateurs. Généralement il s’agit d’envoyer une promotion en lien avec l’univers dans lequel il se trouve. Ces messages dits « push » sont rendus possible à la fois par les beacons qui détectent les terminaux mobiles mais aussi une application dédiée à la réception de messages promotionnels (Foursquare pour ne citer que le plus connu).

Le géofencing permet donc d’attirer le client sur des produits spécifiques dans les grands magasins, mais aussi vers des boutiques lorsqu’il s’agit de petits commerces : le client géolocalisé dans la boutique voisine pourra recevoir un push descriptif du magasin connexe et donc lui donner l’idée d’y passer.

Géolocalisation en supermarché

La géolocalisation indoor des surfaces commerciales modernise l’image de marque des enseignes, crée un lien privilégié avec le client et pérennise la fidélisation de ce dernier. Certaines enseignes arrivent même à diminuer le temps de passage en caisse en automatisant à l’arrivée du consommateur la lecture de la carte de fidélité et son paiement.

L’avenir du géomarketing se joue maintenant. En effet, demain, les clients pourront établir leurs listes de courses en amont sur Internet et télécharger l’itinéraire du parcours relatif en magasin. Comme les itinéraires Google Map mais appliqué aux courses. Avec de la mise en avant d’autres produits dans une optique de vente croisée, bien entendu.

Pour les consommateurs

Forcément on peut considérer les avantages pour les consommateurs un peu biaisé par l’aspect marketing omniprésent des commerces. Néanmoins le géomarketing aura l’avantage de diminuer le temps des courses, localiser rapidement un produit ou bénéficier de promotions (bien que potentiellement poussé à acheter à cause d’elles).

Mais au delà de l’aspect mercantile, chaque individu pourra facilement se localiser dans un musée ou un parc d’attraction ou se voir proposer des parcours ludiques à base d’animations spécifiques lors de ses visites touristiques (villes, centre culturels, …).

Pour la logistique

Il n’y a pas que sur le devant de la scène que la géolocalisation indoor a sa place. Des enjeux conséquents lié à son utilisation se trament aussi du côté des entrepôts, notamment en matière de logistique. Qu’il s’agisse de localiser précisément des colis ou des véhicules, la géolocalisation ultra précise prend tout son sens dans ce domaine.

L’enjeu de la localisation intérieure permet aux entreprises de contrôler leur activité plus simplement et d’économiser à la fois du carburant et du temps de trajet. Une logistique réfléchie, organisée et géolocalisée permet de se démarquer de la concurrence, d’améliorer la réactivité de ses processus et de permettre à ses employés de prendre des décisions plus rapidement.

Géolocalisation en entrepôt

La technologie MIPS (géolocalisation basée sur le champ magnétique terrestre et les capteurs inertiels) se prête parfaitement à cet exercice : grâce à une cartographie précise de l’entrepôt, chaque bien ou véhicule est localisable en temps réel.

D’autre part c’est aussi l’opportunité de géolocaliser les travailleurs isolés (et donc de plus être obliger de former des binômes) et par extension d’assurer leur protection selon la loi en vigueur.

Conclusion

Il est clair que la géolocalisation revêt des enjeux conséquents pour les entreprises, quelle que soit leur nature.  L’important pour celles-ci est d’analyser et choisir quel type de support elles utiliseront pour répondre au mieux à leur problématiques stratégiques, techniques et humaines. Soit le GPS, soit les beacons, soit le MIPS.