Rencontres de la mobilité intelligente 2018

Rencontres de la mobilité intelligente 2018

Mobilisons-nous

Ces mercredi 24 et jeudi 25 Janvier 2018 se tiendront les rencontres de la mobilité intelligente version 2018 (45ème édition) où se réuniront décideurs et acteurs de la mobilité française.

L’idée est de rassembler tous les acteurs qui font avancer les problématiques de transport terrestre et de mobilité intelligente dans un système durable en France. Ils pourront alors plus facilement être mis en relation, échanger et trouver de potentielles synergies entre leurs activités.

C’est aussi l’occasion de constater comment se porte le secteur et de découvrir les dernières technologies qui bouleverseront peut-être notre façon de se déplacer dans le futur.

Côté chiffre, il y aura 1500 participants qui sillonneront les allées du Beffroi de Montrouge autour de plus de 70 exposants ponctué par au moins 90 conférences/tables rondes/événements.

Ces rencontres sont organisées par l’association ATEC ITS France (association d’acteurs du domaine des transports terrestres) avec la participation de la Ministre des Transports Élisabeth Borne. Il sera évidemment question d’investissement politique, de création d’emploi et de transition écologique. Mais les débats pourront aussi concerner les nouvelles attentes des usagers hyper connectés, toujours à la recherche d’information, de confort et de déplacements « utiles ».

Il pourra aussi être question de la future loi mobilité qui verra le jour au Printemps et de l’avenir de la voiture en milieu urbain (problématique du diesel et des péages urbains).

Quelques acteurs

Voici une petite liste non exhaustive des exposants que vous pourrez découvrir :

  • WeBreathe propose une solution pour mesurer le flux d’usagers dans les transports en commun et ainsi moduler le besoin de transport par jour et par heure,
  • ParkingMap développe des capteurs (incrustés dans le sol) pour mesurer le nombre de places de parking libres de leur réseau et ainsi indiquer en temps réel à chaque utilisateur l’emplacement optimal pour celui-ci,
  • Klaxit apporte une solution aux entreprises qui veulent encourager le covoiturage et ainsi faciliter la communication entre salariés pour améliorer leurs parcours, s’arranger en cas d’horaires variables et partager leurs frais (et accessoirement alléger leur impact écologique),
  • Airweb édite des applis smartphone de tickets virtuels et de suivi des usagers pour faciliter leur prise d’information mais aussi leur suivi par les transporteurs,
  • Lector Vision produit des outils de vision artificielle et de reconnaissance visuelle pour une gestion et un suivi du trafic précis et personnalisable,
  • Citilog va agir sur la logistique intramuros avec des capteurs automatiques permettant une régulation du trafic intelligente. Grâce à ses détecteur, Citilog va pouvoir prévenir des accidents et optimiser les temps d’attente aux carrefours par exemple,
  • Eco-compteur s’intéresse plutôt au déplacements doux grâce à une technologie de comptage de piétons et vélos, amenant à un renforcement de la sécurité de ces usagers ainsi qu’à leur gestion intelligente.

En recensant ces sociétés, on se rend de plus en plus compte du nombre d’acteurs qui se développent pour créer la ville de demain, la Smart City, la ville aux infrastructures connectées, intelligentes, aptes à nous guider pour économiser et peut-être préserver l’environnement.

Autrefois glorifiée et adulée, la circulation automobile montre aujourd’hui ses limites (congestions, pollution, coût d’entretien). Il est évident que le futur passe par la collaboration des usagers, le développement des transports en commun (est-ce une vraie solution ?) et l’expansion des infrastructures connectées. C’est un fait. Je me demande maintenant à quelle vitesse nos outils vont se transformer et être adoptés par l’ensemble de nos concitoyens.

Laisser un commentaire